Art nouveau à Bruxelles

De l’Art nouveau pour la rue Neuve | Art nouveau voor de Nieuwstraat

La rue Neuve est l’artère commerçante par excellence du centre-ville de Bruxelles. Piétonne depuis 1976, sa vocation commerciale date cependant du milieu du XIXème siècle. Percée en ligne droite, elle reliait la gare du Nord (située à la place Rogier) à la place de la Monnaie. Elle a compté pas moins de six bâtiments Art nouveau, dont certains existent encore… à condition de lever les yeux !

De Nieuwstraat is de belangrijkste winkelstraat van het stadscentrum van Brussel. Voetgangerszone sinds 1976, haar commerciële roeping dateert uit het midden van de 19e eeuw. De straat vormt een rechte lijn van het Noordstation (gelegen Rogierplein) tot het Muntplein. Zij heeft niet minder dan zes Art nouveau gebouwen geteld, waarvan sommige nog steeds bestaan … zolang je maar omhoog kijkt !

Aux numéros 20-22, se trouvent les anciens magasins Hiclet, construits en 1907-1908 par Victor Horta. Le bâtiment dispose d’une structure en fer répartie sur quatre niveaux, ainsi que sur l’entresol. Les étages existent toujours, mais ils sont méconnaissables.

Op nummer 20-22 zijn de voormalige Hiclet-winkels, gebouwd in 1907-1908 door Victor Horta. Het gebouw heeft een ijzeren structuur verdeeld over vier niveaus en op de tussenverdieping. De verdiepingen bestaan nog steeds, maar ze zijn onherkenbaar.

 
[Propriété de monsieur Jules Hiclet, rue Neuve, à Bruxelles, élévation principale et postérieure – Plan – 1907 – Archives de la Ville de Bruxelles – Travaux publics | Eigendom van heer Jules Hiclet, Nieuwstraat, Brussel, hoofd-en latere stijging – Plan -1907 – Archief van de Stad Brussel – Openbare Werken]

 

Au numéro 34, la vitrine du rez-de-chaussée fut transformée en style Art nouveau en 1902 par un architecte resté anonyme, sans doute influencé par le bâtiment voisin.

Op nummer 34 werd de vitrine van het gelijkvloer in 1902 aangepast in art nouveau-stijl, door een anonieme architect, ongetwijfeld beïnvloed door het aangrenzende gebouw.

 

 [Maison de monsieur Giot, rue Neuve, 34, Bruxelles, projet de transformation de la vitrine – Plan – 1902 – Archives de la Ville de Bruxelles – Travaux publics | Huis van heer Giot, Nieuwstraat, 34, Brussel, voorstel tot omzetting van de etalage – Plan -1902 – Archief van de Stad Brussel – Openbare Werken]

 

Aux numéros 36-38, on découvre le bâtiment hébergeant les anciennes « Grandes Galeries belges », aujourd’hui occupé par l’enseigne « Esprit ». Elles ont été conçues par l’architecte Dominique Fastré, en 1901. La partie inférieure était formée à l’origine d’une structure métallique entièrement vitrée. Celle-ci a également disparu, mais les étages sont encore visibles.

Op nummer 36-38 ontdekken we het gebouw met de voormalige « Grandes Galeries belges », nu bezet door de keten « Esprit ». Deze werden ontworpen door architect Dominique Fastré in 1901. Het onderste deel bestond oorspronkelijk uit een metalen structuur met beglazing. Het is ook verdwenen maar de verdiepingen zijn nog steeds zichtbaar.

 

[Façade et coupe – Plan – 1901 – Archives de la Ville de Bruxelles – Travaux publics | Voorgevel en zijsnijden – Plan – 1901 – Archief van de Stad Brussel – Openbare Werken]

 

Au numéro 54, on retrouve les anciens magasins Cohn-Donnay, construits en 1905 par Paul Hamesse. Comme évoqué dans un précédent article, cet édifice a été détruit par un incendie en 1907.

https://archiviris.org/2017/12/30/les-magasins-cohn-donnay-de-cohn-donnay-winkels/

Op nummer 54 bevinden zich de oude Cohn-Donnay-winkels, gebouwd in 1905 door Paul Hamesse. Zoals vermeld in een vorig artikel, werd dit gebouw in 1907 door een brand verwoest.

https://archiviris.org/2017/12/30/les-magasins-cohn-donnay-de-cohn-donnay-winkels/

Une observation des numéros 84-86 permettra au passant de remarquer les ferronneries des balcons en style Art nouveau. Ce bâtiment, édifié en 1902-1903, est l’œuvre de L. Duwaerts.

Op nummer 84-86 zijn de ijzerwerkbalkons in art nouveau-stijl opmerkelijk. Dit pand, gebouwd in 1902-1903, is het werk van L. Duwaerts.

 

[Propriété de monsieur VanderHaeghen-de Neck, rue Neuve, 84, Bruxelles, façade vers la rue et coupe transversale – Plan – 1902 – Archives de la Ville de Bruxelles – Travaux publics | Eigendom van heer VanderHaeghen-de Neck, Nieuwstraat, 84, Brussel, voorgevel naar de straat en dwarsdoorsnede – Plan – 1902 – Archief van Stad Brussel – Openbare Werken]

 

En 1902, l’architecte Théodore Mention signe les plans d’une étroite maison de rapport, dont les panneaux de sgraffites très colorés aux linteaux et aux revers des balcons, sont remarquables et très bien conservés. Cette bâtisse se situe au numéro 88.

In 1902 tekende de architect Théodore Mention de plannen voor een smal huis, waarvan de zeer kleurrijke sgraffito-panelen met lateien en ruggen van de balkons opmerkelijk en zeer goed bewaard zijn gebleven. Dit gebouw bevindt zich op nummer 88.

 

[Façade principale – Plan – s.d. – Archives de la Ville de Bruxelles – Travaux publics | Hoofdvoorgevel – Plan – z.d. – Archief van Stad Brussel – Openbare Werken]

 

Du côté impair de la rue, au numéro 35, un immeuble construit en 1899 par Léon Govaerts fera un usage précoce du béton armé. Ce bâtiment deviendra le cinéma « Palladium » en 1936.

Aan de oneven kant van de straat, op nummer 35, zal een gebouw gebouwd in 1899 door Leon Govaerts al vroeg gebruik maken van gewapend beton. Dit gebouw wordt de « Palladium »-bioscoop in 1936.

 

[Propriété de la famille De Croos, 35, rue Neuve, Bruxelles, façade principale – Plan – 1899 – Archives de la Ville de Bruxelles – Travaux publics | Eigendom van de familie De Croos, 35, Nieuwstraat, Brussel, hoofdvoorgevel – Plan – 1899 – Archief van de Stad Brussel – Openbare Werken]

 

Nous terminons ce « tour Art nouveau de la rue Neuve » par le bâtiment le plus célèbre, situé au numéro 111, le magasin « À l’Innovation », signé Victor Horta en 1901, qui partit en fumée en 1967.

https://archiviris.org/2017/05/22/il-y-a-50-ans-linnovation-brulait-le-22-mai-1967-50-jaar-geleden-brandde-de-innovation-uit-op-22-mei-1967/

We eindigen deze « rondleiding met het beroemdste gebouw van de Nieuwstraat », gelegen op nummer 111, de winkel « À l’Innovation », getekend door Victor Horta in 1901, die in rook ging op in 1967.

https://archiviris.org/2017/05/22/il-y-a-50-ans-linnovation-brulait-le-22-mai-1967-50-jaar-geleden-brandde-de-innovation-uit-op-22-mei-1967/

 

[Magasins de l’Innovation, propriété de Messieurs Bernheim et Frères, rue Neuve et rue du Damier, à Bruxelles, façade principale – Plan – 1903 – Archives de la Ville de Bruxelles – Travaux publics | Winkels van de « Innovation », eigendom van Mijne Heren Bernheim et Frères, Nieuwstraat en Dambordstraat, Brussel, hoofdvoorgevelplan – Plan – 1903 – Archief van de Stad Brussel – Openbare Werken]

 

© Ville de Bruxelles (Service de l’Urbanisme) | Stad Brussel (Stedenbouwkundige dienst)

2 réflexions au sujet de “De l’Art nouveau pour la rue Neuve | Art nouveau voor de Nieuwstraat”

  1. Vôtre article comporte une inexactitude : Le Cinéma Palladium débute en 1920 (voir dessin façade AVB affiche ci-joint) ,il y avait aussi le White Palace (36/38 voir annexe)

    Bien à vous

    Raymond Van Thournout

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.