Bâtiments disparus

Les magasins Cohn-Donnay | De Cohn-Donnay-winkels

L’incendie de « l’Innovation » en 1967 a fortement marqué les esprits. Cependant, il n’est pas le seul magasin de la rue Neuve a avoir été détruit par les flammes. En 1902, l’architecte Paul Hamesse, collaborateur de Paul Hankar (maître de l’Art nouveau géométrique), conçoit un bâtiment pour les magasins Cohn-Donnay, au n°54 de la rue Neuve. D’une structure similaire aux galeries de « l’Inno », l’édifice se compose de quatre étages organisés autour d’un escalier central et surmontés d’une grande verrière, faisant office de puit de lumière.

De brand van de « Innovation » in 1967 maakte een sterke indruk. Het is echter niet de enige winkel in de Nieuwstraat die door de vlammen werd verwoest. In 1902 ontwierp de architect Paul Hamesse, medewerker van Paul Hankar (meester in de geometrische art nouveau), een gebouw voor de Cohn-Donnay-winkels ter hoogte van het nummer 54 van de Nieuwstraat. Met een vergelijkbare structuur zoals de « Inno » galerijen bestaat het gebouw uit vier verdiepingen, georganiseerd rond een centrale trap en bekroond door een groot glazen dak, dat dienst doet als een dakraam.

tp_118

[Transformations des magasins Cohn-Donnay, plan, TP 118 (1902), Archives de la Ville de Bruxelles (Urbanisme) | Heropbouwing van de Cohn-Donnay-winkels, plan, TP 118 (1902), Archief van de Stad Brussel (Stedenbouwkundige)].

tp_17758

[Illumination de la façade des magasins, plan, TP 17758 (1905), Archives de la Ville de Bruxelles (Urbanisme) | Verlichting van de gevel van de winkels, plan, TP 17758 (1902), Archief van de Stad Brussel (Stedenbouwkundige)].

A peine quatre ans après son ouverture, dans la nuit de la Saint-Sylvestre 1906/1907, un incendie se déclare. Les tissus proposés à la vente ainsi que le plancher en bois nourrissent les flammes. Les poutrelles en métal ploient sous l’intensité de la chaleur. Inexorablement, l’édifice s’effondre. Seule l’intervention de 110 pompiers et leurs 5 pompes à vapeur empêchera l’incendie de se propager à tout le quartier.

Amper vier jaar na de opening, in de nacht van oudejaarsavond 1906/1907, brak brand uit. De te koop aangeboden stoffen en de houten vloer voedden de vlammen. Metalen balken buigen onder de intensiteit van de warmte. Onverbiddelijk stort het gebouw in. Alleen de tussenkomst van 110 brandweermannen en hun 5 stoompompen voorkomen dat het vuur zich verspreidt over de hele buurt.

Dès 1907, des critiques seront émises à propos des matériaux employés, principalement par les adeptes des constructions en béton, un matériau qui offre une plus grande sécurité facé à d’éventuels incendies.

Vanaf 1907 worden de gebruikte materialen bekritiseerd, voornamelijk door de aanhangers van de constructies in beton, een materiaal dat een groter veiligheid tegen mogelijke branden biedt.

Deux cartes postales seront éditées à propos de cet événement. Soyons rassurés, sur l’une d’elles, il semblerait même que les Dupont & Dupond mènent l’enquête…

Er worden twee ansichtkaarten over dit evenement gepubliceerd. Laten we gerustgesteld zijn, in een van de gevallen lijkt het erop dat de Janssen & Janssens het onderzoek leiden …

incendie_cohn_donnay

[Incendie des grands magasins de Cohn-Donnay, carte postale, 1907  | Brand van de Cohn-Donnay-winkels, postkaart, 1907http://cartophilie.be/modules.php?name=Events&pa=view&eventid=265&scrid=3].

 

Références | Bronvermelding :

Archives de la Ville de Bruxelles | Archief van de Stad Brussel – Travaux publics | Openbare Werken : TP 118 (1902), TP 17758 (1905), TP 1911 (1907), TP 479 (1907), TP 602 (1908).

Le Béton Armé, Levallois, janvier/januari 1907, n°104 – http://lib.ugent.be/fulltxt/RUG01/000/895/607/RUG01-000895607-1907-104_2011_0001_AC.pdf

© Ville de Bruxelles (Service de l’Urbanisme) | Stad Brussel (Stedenbouwkundige dienst)

1 réflexion au sujet de “Les magasins Cohn-Donnay | De Cohn-Donnay-winkels”

  1. 1907-1967 ! Apparemment les « élus » de Bruxelles n’ont tiré aucune leçon de la première catastrophe avec pour conséquence la mort de plus de 300 personnes dans l’incendie de l’Innovation. Triste et en colère

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s