Boire et manger à Bruxelles

Les anciennes halles d’Ixelles | Voormalige hallen van Elsene

Au début des années 1870, la commune d’Ixelles envisage l’aménagement de la zone située derrière l’église Saint-Boniface et imagine, en vue de dynamiser le futur quartier, d’y intégrer un majestueux marché couvert, à l’image de celui terminé en 1874 par la Ville de Bruxelles. Le projet se concrétise assez vite puisque les nouvelles halles d’Ixelles sont inaugurées en 1879 en présence du roi Léopold II, après moins de deux années de travaux. Elles sont l’œuvre de l’architecte ixellois Edmond Legraive, qui a, par ailleurs, collaboré à la construction des halles centrales de Bruxelles.

Begin de jaren 1870 wilde de gemeente Elsene de zone achter de Sint-Bonifatiuskerk inrichten. Om de nieuwe wijk een dynamisch uitzicht te geven, besliste ze om er een magistrale overdekte markt te bouwen, naar het beeld van de markt die in 1874 door de Stad Brussel werd voltooid. Het project kreeg vrij snel concreet vorm, want na minder dan twee jaar werken werden de nieuwe hallen van Elsene in 1879 in aanwezigheid van Koning Leopold II ingehuldigd. Ze waren het werk van de Elsense architect Edmond Legraive, die overigens ook meewerkte aan de bouw van de centrale hallen van Brussel.

[L’éveil. Journal libéral du canton d’Ixelles (4e année, n°48), 1879, Archives de la commune d’Ixelles, Fonds des périodiques de presse | L’éveil. Journal libéral du canton d’Ixelles (4e jaargang, nr. 48), 1879, Archieven van de gemeente Elsene, Tijdschriftencollectie]
Le 29 novembre 1879, les halles d’Ixelles sont inaugurées en présence du Roi Léopold II et d’un grand nombre d’édiles politiques d’Ixelles et des communes voisines. Afin de pouvoir organiser au mieux cette grande fête patriotique, une trêve entre les deux principales tendances politiques du Conseil communal avait été décidée. On constate toutefois dans les quelques lignes ci-dessus que l’entente entre ces deux partis était une chimère et que les attaques continuèrent à fuser de part et d’autre.
Op 29 november 1879 werden de hallen van Elsene officieel ingehuldigd in aanwezigheid van Koning Leopold II en een groot aantal stadsbestuurders uit Elsene en de buurgemeenten. Om dit grote vaderlandse feest te kunnen organiseren, zetten de twee grootste politieke fracties van de gemeenteraad even hun geschillen aan de kant. In de bovenstaande regels moeten we echter vaststellen dat het bestand tussen de twee partijen een utopie was en dat er van beide kanten aanvallen bleven komen.

 

Bien qu’elles constituent une grande réussite d’un point de vue architectural, les halles ne connaîtront jamais le succès commercial escompté. Dès la fin du XIXe siècle, elles se trouvent d’ailleurs en partie abandonnées. Plusieurs projets de réaffectation naîtront cependant, prévoyant de transformer les halles tantôt en piscine publique, tantôt en musée communal. Aucun n’aboutira cependant.

Hoewel ze vanuit architecturaal oogpunt bijzonder geslaagd waren, kenden de hallen nooit het verhoopte commerciële succes. Sinds het einde van de 19e eeuw waren ze dan ook gedeeltelijk verlaten. Er zouden verschillende herbestemmingsprojecten het levenslicht zien, nu eens om de hallen tot openbaar zwembad, dan weer tot gemeentelijk museum om te vormen. Echter zonder succes.

[Archives de la commune d’Ixelles, Archives Michel Hainaut, Les halles d’Ixelles, carte postale (art. 445), ca. 1910, Archives de la commune d’Ixelles, Archives Michel Hainaut | De hallen van Elsene, postkaart (art. 445), ca. 1910, Archieven van de gemeente Elsene, Archieven Michel Hainaut]
L’arche monumentale entourant l’entrée des halles (ici vers 1910) est l’œuvre de l’architecte Edmond Legraive. On peut apercevoir sur le dessus du fronton la statue de Cérès (déesse romaine de l’agriculture et de l’abondance), œuvre du sculpteur Louis Samain.
De monumentale boog aan de ingang van de hallen (hier rond 1910) is het werk van architect Edmond Legraive. Bovenop het fronton zien we het standbeeld van Ceres (de Romeinse godin van de landbouw en de overvloed), van de hand van beeldhouwer Louis Samain.

 

Entre 1914 et 1918, la Première Guerre mondiale entraîne un regain d’activité pour le bâtiment, puisque c’est en son sein que la section ixelloise du Comité national de secours et d’alimentation organise le stockage des vivres recueillis et leur distribution à la population. Malheureusement, après la fin de la guerre, l’intérêt pour le bâtiment s’éteint rapidement, et celui-ci finit par être démoli en partie juste avant la Deuxième Guerre mondiale, la partie restante disparaissant finalement juste après ce conflit.

Het gebouw werd wel opnieuw gebruikt tussen 1914 en 1918, tijdens Wereldoorlog I. De Elsense afdeling van het Nationaal Hulp- en Voedingscomité organiseerde immers de opslag en distributie onder de bevolking van ingezamelde levensmiddelen. Jammer genoeg was er na het einde van de oorlog al snel geen interesse meer voor het gebouw, waardoor het net voor Wereldoorlog II gedeeltelijk en net na het conflict uiteindelijk toch helemaal gesloopt werd.

[Album-photo d’hommage aux États-Unis d’Amérique de la section ‘Alimentation’, 1915, Archives de la commune d’Ixelles, Archives CNSA-Ixelles | Fotoalbum ter ere van de Verenigde Staten van Amerika van de afdeling Voedsel, 1915, Archieven van de gemeente Elsene, Archieven NHVC-Elsene]
Durant la Première Guerre mondiale, les halles d’Ixelles servirent d’entrepôt et de centre de distribution pour la section ixelloise du Comité national de secours et d’alimentation (CNSA). Cette photo, réalisée par le CNSA en 1915, laisse imaginer le caractère majestueux de l’intérieur du bâtiment.
Tijdens Wereldoorlog I deden de hallen van Elsene dienst als opslagplaats en distributiecentrum voor de Elsense afdeling van het Nationaal Hulp- en Voedingscomité (NHVC). Deze foto, door het NHVC in 1915 genomen, geeft een mooi beeld van de statige uitstraling van het interieur van het gebouw.

© Commune d’Ixelles | Gemeente Elsene

2 thoughts on “Les anciennes halles d’Ixelles | Voormalige hallen van Elsene”

  1. Bonjour,
    mon père s’est caché pendant quelques mois sous le monument au dessus de l’arche de l’entrée des halles pendant le seconde guerre mondiale. Il ne restait que la façade à l’époque.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s